Rencontre avec Dominique Nalpas à propos du Common Josaphat

Rencontre avec Dominique Nalpas à propos du Common Josaphat

Emission diffusée le samedi 4 avril 2015 sur Radio Campus de l’ULB

Télécharger Mp3

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.


Deuxième partie de notre diptyque consacré au projet Josaphat à Bruxelles, futur quartier au nord-est de la ville, entre l’aéroprt et le quartier européen, qui verra le jour dans quelques années sur une friche de 24 hectares: 1600 logements, un hôtel, une école, des équipements pour des entreprises, des bureaux: il s’agit en somme d’un projet d’une grander ampleur. Nous avons discuté il y a un mois avec Benoit Moritz (de l’agence MSA) qui est le régisseur du projet et dont la Région et son agence Citydev sont les commanditaires.

Nous avons ainsi essayé de comprendre comment, aujourd’hui, à l’aune des défis sociaux et écologiques qui se profilent, on réalise un si gros projet qui implique autant de monde et autant de niveaux de décision (fédéral, régional, communal, local … ). Trouver des consensus n’est pas chose facile: c’est un processus long et complexe – la région pense à ce projet depuis au moins 10 ans.

C’est pourquoi nous nous sommes plus particulièrement interrogés sur les processus de participation et la prise en compte des concepts, conceptions et désirs qui peuvent naître de la société civile. Nous allons donc faire un zoom sur le « Common Josaphat » un collectif créé il y a plusieurs années. Le Common Josaphat pense et travaille le futur du quartier à partir de la notion de « bien commun ». Mais parce qu’il est en marge du cadre officiel de participation dont Benoit Moritz s’occupe – le régisseur du projet et notre invité du mois dernier [mars 2015], quel est finalement la place et la fonction de ce collectif dans le projet de la Région? Le Common Josaphat est-il entendu?

En compagnie de Dominique Nalpas, nous allons comprendre dans cette petite heure qui s’ouvre à nous, les ressorts et les ambitions de ce Common Josaphat qui nous invite à penser et surtout à gérer autrement ce qui est « commun ».